Les chiffres clés de la pêche


etal poissonnerie

La France se classe parmi les pays qui importent une grande quantité de produits de la mer pour répondre à la consommation de sa population. Elle n’en exporte pas moins une partie de sa production. Zoom sur quelques-uns des chiffres clés de la filière pêche française.

La filière pêche : de la mer aux commerces

En France métropolitaine, ce sont 4 500 bateaux de pêche qui partent en mer chaque jour : cela représente près de 15 000 emplois de marins pêcheurs (Source : Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer).

La production annuelle s’élève actuellement à 310 000 tonnes de produits de la mer, comprenant poissons, coquillages et crustacés. Cette production est traitée par 295 entreprises de mareyage. Ces entreprises achètent les produits en gros auprès des pêcheurs avant de les apprêter et de les conditionner, puis de les acheminer vers les halles et certains commerces de détail. Le mareyage représente 4 600 emplois.

La filière pêche : les techniques de pêche

Si la technique de la pêche au filet est sans doute la plus connue par les particuliers, les entreprises de la filière pêche multiplient les techniques, entre tradition et innovation. Ainsi, plus d’une vingtaine de techniques sont utilisées par les pêcheurs au quotidien, ce qui implique des bateaux spécifiques et équipés comme il se doit.

On pense notamment à la pêche à la palangre, ou encore la pêche à la senne, qui consiste en des nappes de filets rectangulaires de faible maillage mais très résistants que les professionnels utilisent en surface. Aussi appelé « filets tournants », les sennes s’enroulent autour des bancs de poissons afin de la capturer. Ces dernières sont de tailles diverses mais le long des côtes françaises elles mesurent entre 10 et 20 mètres, idéal pour les petits pélagiques comme les anchois et les sardines. Ces différentes techniques permettent aux pêcheurs de récolter les meilleures espèces pour votre plaisir gustatif.

La filière pêche : les ventes

Il existe 38 halles à marées en France, auprès desquelles les professionnels viennent s’approvisionner chaque jour. La plus importante est celle de Boulogne-sur-Mer, qui vend quelque 28 000 tonnes de produits de la mer chaque année. Ces ventes alimentent aussi bien les restaurateurs que les grandes surfaces et les poissonneries.

Il est à noter que les poissonneries représentent plus de 7 400 emplois, répartis dans 2 900 points de vente en France.

La filière pêche et les particuliers

La France demeure un pays amateur de produits de la mer : cela suscite d’ailleurs la création de nombreux sites internet spécialisés, où s’échangent des informations aussi variées que les astuces de cuisson du lieu jaune ou d’autres recettes de poisson faciles.

Parallèlement à la filière économique classique, la pêche de plaisance attire nombre d’amateurs. Cet engouement permet le développement de nombreuses entreprises offrant des services et prestations variés : stages, séjours thématiques, vente et location de matériel dédié à la pratique de la pêche notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *