Megableu : le jeu de société made in France


On pourrait imaginer les enfants d’aujourd’hui bloqués des après-midis entiers devant leur console de jeu ou leur tablette. Et pourtant, il existe, en France et plus généralement en Europe, un secteur qui résiste envers et contre tout, celui du jeu de société. Avec plus de 320 millions d’euros annuels de chiffre d’affaires en France, il est même en progression. L’amusement en famille autour d’une table est bien loin d’avoir rendu les armes !

Installée dans l’Orne

Dans ce monde du jeu de société, une petite entreprise française, installée dans un coin du département de l’Orne et plus précisément à Randonnai, tire son épingle du jeu : Megableu, fondée en 1994 est une PME d’une quinzaine de salariés. En 2013, elle a signé le grand succès de l’année et vendu 450 000 exemplaires de son Chass’Fantômes en Europe. Classé numéro 1 en France, il a alors détrôné les géants du secteur, Monopoly, Scrabble et autres La Bonne paye.

Un éditeur aux multiples succès

La petite entreprise de l’Orne s’appuie aussi sur quelques valeurs sûres, son « jeu historique », Vocabulon (plus d’un million d’exemplaires), Ni Oui Ni Non, Devine Tête et plus récemment Tourn’Main. A ces têtes d’affiches, Megableu assure des campagnes publicitaires aux budgets conséquents, particulièrement via le canal télévisuel. La distribution est une autre clé du succès de l’éditeur puisqu’il est présent dans toutes les grandes enseignes spécialisées, les grandes surfaces et bien sûr chez les principaux distributeurs en ligne.
Cette stratégie semble payante, mais Megableu voit plus loin et joue encore la carte du numérique en proposant des applications de ces titres-phares, Vocabulon en tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *